Intoxication aiguë d'internet

Vous savez sans doute déjà que rester devant un écran d'ordinateur altère la perception visuelle, fatigue énormément les muscles oculaires, que le bruit du ventilateur interne peut nuire à l'ouïe, qu'une mauvaise position sur votre chaise peut vous donner mal au dos, que relever votre courrier électronique la nuit peut vous faire passer des nuits blanches et compromettre votre concentration, que vous pouvez développer un syndrome du canal carpien : traumatismes et rhumatismes précoces des poignets dès 25 ans à force de taper sur le clavier...

Mascotte CyberZoïdale

Mais le pire, c'est la navigation sur le net ! De nombreux cas de confusion mentale, d'hallucinations et de délires ont été rapportés. Le dénominateur commun : avoir passé plus de dix heures par jour à surfer sur la toile. Selon Tonino Cantelmi, psychiatre de l'Université La Grégorienne de Rome, la navigation sur internet peut devenir périlleuse au-delà de 5 à 6 heures par jour. Webaholic c'est comme ça qu'on appelle les shootés du net ! Et de plus en plus de psy s'intéressent à eux. Est en train de naître une nouvelle classe sociale : les internautes webaholics, qui sont des gens qui sortent de moins en moins, qui ne conversent plus que par mail interposé. C'est peut-être le plus grave méfait du réseau mondiale.

Avez-vous déjà passé plusieurs journées entières de suite passées sur un ordinateur ? Moi oui, et je peux vous affirmer qu'on se sent vraiment patraque ! C'est pourquoi j'ai décidé de suivre une cure de déintox : pas plus de huit heures d'affilé devant mon PC... Promis, demain j'arrête...