Ni vu, ni connu

Les progrès de l'informatique ne s'arrêtent pas à la technologie des circuits électroniques, elle affecte aussi — et heureusement — tout le domaine du traitement de l'information, de sa représentation à son stockage. L'intelligence artificielle permet aujourd'hui aux machines de simuler le comportement humain. Ainsi, un nouveau logiciel britannique de la société Software & Systems International baptisé Mandrake est capable de reconnaître la morphologie faciale humaine.

Mandrake en action
Démonstration du logiciel Mandrake.

Se basant sur des critères biologiques tels que la taille du nez, l'orientation des fossettes et le vieillissement, Mandrake compare diverses images et peut reconnaître une personne photographiée. Pour cela il élimine tous les éléments inutiles et pouvant faire parti d'un déguisement : pilosité, cheveux, boucles d'oreilles, etc. il ne conserve que les traits humains. Une personne déguisée et photographiée sous des vues différentes pourra alors être reconnue. Capable de traiter près de 250 images par seconde, ce logiciel permet donc des recherches poussées sur des photographies de foules, des fichiers de police... Il peut même servir au contrôle d'accès de lieux de haute sécurité, ou plus simplement à vous suivre à la trace de manière automatique dans les rues londoniennes déjà saturées de systèmes de vidéo-surveillance. Désormais, votre patron pourra connaître votre parcours exact à votre boulot, alors gare ! ne traînez pas trop devant la machine à café avec votre charmante collègue...